Quand faut-il remplacer le condensateur de démarrage de sa pompe ?

remplacer condensateur pompe à eau

Très souvent, la panne qui survient au niveau du condensateur de démarrage n’est pas si difficile à déceler, pour une raison simple : l’appareil ne démarre plus du tout ou émet d’étranges bruits dès que vous l’actionnez. Si vous vivez cette situation, vous allez très certainement devoir remplacer cette partie de l’installation. Rassurez-vous, il ne s’agit pas d’une opération compliquée : elle est même assez courante, notamment sur les pompes de piscines monophasées.

Bien comprendre le rôle du condensateur de démarrage

Faisant intégralement partie du moteur de la pompe, le condensateur de démarrage se matérialise sous la forme d’un petit cylindre relié aux autres éléments par de simples fils. Il est important de noter que l’on trouve ces pièces uniquement sur les pompes monophasées : les moteurs triphasés, en surface, sur les piscines ou en forage, n’en utilisent pas.

Reposant sur le fonctionnement de deux électrodes, le condensateur stocke des charges électriques afin d’envoyer à la pompe l’énergie dont elle a besoin pour démarrer correctement. Il existe plusieurs puissances de condensateurs, exprimées en farad (F) : n’hésitez pas à regarder cette donnée sur le moteur électrique avant de changer votre condensateur.

Comment se manifeste une panne de condensateur ?

Le plus souvent, on identifie la panne de condensateur de démarrage quand la pompe ne repart plus. Cependant, quelques signes avant-coureurs peuvent aussi vous alerter : des bruits de grésillements ou des grognements au moment du lancement signifient parfois le début d’un phénomène d’usure, et vous incitent à inspecter votre condensateur de plus près.

Concrètement, pour savoir si votre condensateur est hors d’état, vous devez rechercher des traces noires sur la surface, ou une forme anormalement bombée. Si l’un de ces deux signes apparaît visiblement à l’œil nu, cela ne fait plus aucun doute : vous devez remplacer votre condensateur !

Contrôler l’état de son condensateur de démarrage

Votre condensateur de démarrage semble en bon état au premier coup d’œil, mais vous soupçonnez malgré tout un problème à cette échelle ? Pour aller un peu plus loin que la simple inspection extérieure, ôtez le capot et dégagez délicatement le ventilateur. Profitez-en pour retirer les éventuels débris qui se seraient imbriqués dans les pales de cette pièce également sensible.

Ensuite, lancez la pompe et faites tourner le ventilateur manuellement, avec un tournevis pour ne pas vous blesser. Si la pompe reprend son fonctionnement normal, cela signifie que les anomalies qui vous inquiétaient proviennent bien du condensateur !

Changer le condensateur de sa pompe à eau

Vérifiez toujours, avant d’acheter votre nouveau condensateur, que vous misez sur une pièce dont la puissance est équivalente à l’ancienne. La capacité ne doit pas excéder ou être inférieure de 5 % à celle du condensateur initial, pour assurer un fonctionnement optimal du dispositif.

En revanche, sachez que si les dimensions de la pièce elle-même ne sont pas identiques, ce n’est pas forcément un problème. Il faut simplement que l’élément rentre correctement dans l’espace qui lui est réservé.

juillet 26, 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *