Les dangers de la graisse abdominale

Obésité

On peut être de poids normal tout en ayant un gros ventre. Appelée obésité abdominale, cette accumulation de graisse viscérale au niveau du ventre est très néfaste pour la santé. En effet, elle peut être un facteur responsable de diverses maladies notamment cardio-vasculaire. On trouve des ingrédients brûleurs de graisse dans les aliments et également sous forme de supplément ou produit pour maigrir naturel.

Comment reconnaître l’obésité abdominale ?

L’obésité caractérise un excès de graisses sur un individu, dû à des complications métaboliques. Certes, la répartition de la graisse dans le corps peut varier d’un individu à l’autre, mais cette répartition fait tout le danger de l’obésité.

L’obésité abdominale est caractérisée par une accumulation abdominale prédominante de tissu adipeux, autour de l’estomac et de l’abdomen. L’obésité abdominale est caractéristique de l’homme. Chez la femme, l’accumulation de graisse est généralement autour des hanches et des cuisses.

L’indice de masse corporelle (IMC) ne suffit pas pour identifier une obésité abdominale étant donné que cette mesure s’appuie sur le rapport entre le poids et la taille. Comme elle néglige la localisation des graisses, la méthode largement utilisée pour identifier l’obésité abdominale est la mesure la circonférence de la taille.

En général, un tour de taille supérieur à 94 cm (chez l’homme) et de 80 cm (chez la femme) indique une obésité abdominale selon l’IDF (International Diabetes Federation). La précision de cette mesure reste encore à discuter étant donné que l’accumulation de graisse au niveau peut être localisée sous la peau ou dans la cavité abdominale, parfois appelée graisse intra-abdominale. Cette mesure est donc imprécise pour la graisse sous-cutanée.

En plus de la mesure de la tour de taille, la mesure de la pression artérielle et la réalisation d’un bilan lipidique complet sont nécessaires. Le diagnostic devra révéler un taux élevé de triglycérides et de glycémie en cas d’obésité abdominale.

Certains cliniciens utilisent la tomodensitométrie (TDM) ou l’imagerie par résonance magnétique (IRM) pour mesurer la quantité de tissu adipeux du ventre. Quoi qu’il en soit, ces deux types d’accumulation de graisse au niveau du ventre ont un impact négatif sur la santé.

Les effets néfastes de la graisse abdominale sur la santé

L’accumulation de tissu adipeux au niveau de ventre présente de nombreux impacts négatifs sur notre santé.

–          Maladies cardio-vasculaires

L’obésité en général favorise les maladies cardiaques et vasculaires. Les personnes avec un poids normal, mais avec un excès de graisse abdominale présentent un risque plus élevé d’avoir ces maladies que chez les personnes obèses. Les risques de décès sont deux fois plus élevés.

–          Prédiabète

L’obésité abdominale est associée à la résistance à l’insuline. Cela peut entraîner une glycémie élevée, mais non suffisante pour constituer un diabète de type 2. Cet état est appelé prédiabète et pourrait à terme développer le diabète de type 2.

–          Irrégularités du cholestérol

L’obésité abdominale est associée à des irrégularités des taux de graisses dans le sang : niveaux élevés de triglycérides et de cholestérol LDL (mauvais cholestérol), ainsi que des taux réduits de cholestérol HDL (bon cholestérol).

–          Inflammation chronique

L’accumulation de graisse abdominale favorise l’inflammation chronique à cause d’une sécrétion élevée de molécule inflammatoire « interleukine-6 » et d’une forte concentration de la substance inflammatoire « protéine C-réactive » dans le sang. L’augmentation de ce risque d’inflammation entraîne l’apparition de plusieurs maladies.

–          Cancer

L’obésité abdominale présente un risque élevé de cancer. En effet, la graisse abdominale libère des protéines qui favorisent la croissance des cellules malignes. La protéine Fibroblast Growth Factor-2 (FGF2) est capable de transformer les cellules non cancéreuses en cellules cancéreuses. La graisse abdominale est liée au développement des cancers du côlon, de l’œsophage et du pancréas.

–          Maladie d’Alzheimer

Des recherches ont démontré une forte corrélation entre l’obésité abdominale et de nombreuses affections métaboliques. Cette corrélation est connue comme étant l’une des causes de la maladie d’Alzheimer ou de la démence.

–          Douleurs dans le bas du dos (lombalgie)

Comme on le sait, le centre de gravité de l’homme est au niveau du ventre. L’obésité abdominale déplace ce centre de gravité vers l’avant et, par conséquent, entraîne des douleurs dans le bas du dos.

Des ingrédients brûleurs de graisse dans les aliments, aussi proposés en complément alimentaire

 

Pour éliminer la graisse abdominale, plusieurs ingrédients brûleur de graisse sont disponibles. On peut les trouver dans les aliments naturels et également dans les compléments alimentaires, à l’exemple de la caféine et de la capsaïcine. Le Guarana est reconnu pour sa forte teneur en caféine, sans être excitant comme le café. La caféine permet d’augmenter le métabolisme de base, de stimuler l’organisme, d’accélérer la combustion des graisses. Son action longue durée permet la combustion de graisse abdominale sur toute la journée. La capsaïcine est un ingrédient qui donne la saveur pimentée au « red hot chili pepper ». Elle présente un intérêt particulier sur la perte de poids, mais consommer près de 10 g de piment rouge par jour n’est tout simplement pas envisageable. Elle est trop acide pour être supporté par l’estomac. L’extrait de capsaïcine dans les compléments alimentaires constitue la meilleure alternative à raison de 30 mg/jour pour améliorer la thermogenèse et augmenter l’oxydation des graisses et la combustion des lipides. Les effets des compléments alimentaires pour favoriser la perte de poids sont nettement plus élevés que l’aliment naturel.

juillet 26, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *