Quand votre paysagiste devient architecte de votre jardin

aménagement jardin - Verthème Paysage

Très longtemps les missions du paysagiste ont été perçues comme se limitant à la végétalisation du jardin et à son entretien, via la tonte des pelouses, la taille des haies, l’élagage des arbres… Certes, ces activités sont toujours une partie importante du métier de paysagiste et l’entretien des parcs est jardin est de toute façon essentielle à la beauté des espaces verts, néanmoins le métier de paysagiste a su évoluer face aux demandes de clients plus exigeants et plus avertis.

Du paysagiste à l’architecte paysagiste

On parle de plus en plus d’architecte paysagiste lorsque l’on évoque le métier de paysagiste. En effet, ce dernier ne se contente plus de planter des parterres de fleurs ou des arbustes. Son approche est aujourd’hui bien plus aboutie. En effet, l’architecte paysagiste, n’a plus seulement vocation à végétaliser et entretenir les plantations, il se positionne en créateur d’espace naturel, que ce soit pour le secteur public ou les particuliers.

Le métier de paysagiste est donc aujourd’hui un métier de création et d’inspiration. Il faut savoir exploiter le potentiel des espaces, jouer avec la nature environnante et les éléments à disposition : bassin, rocher, cours d’eau… Il faut également penser à l’intégration globale du projet d’aménagement du jardin par rapport à la maison ou aux bâtiments eux-mêmes. Le jardin devient en effet un prolongement de la maison, il doit refléter l’état d’esprit des propriétaires et inviter ces derniers à profiter au maximum de leurs espaces extérieurs.

Architecte paysagiste, un métier pluridisciplinaire

Du fait de ce rôle d’aménageur des espaces extérieurs, l’architecte paysagiste ne se cantonne plus uniquement à l’univers végétal. Il doit savoir jouer avec les matières et les matériaux. Création de bassin, aménagement de terrasse, installation de réseaux d’arrosage… et même pour certains professionnels qui ont diversifié leur activité, installation de piscines naturelles ou de bassins traditionnels.

Interrogé cet été sur sa vision du métier, Verthème Paysage, paysagiste angevin, indiquait justement apprécier tout particulièrement le jeu des matières (bois, eau, végétal, minéral) et l’importance de la créativité qui lui semble aujourd’hui inhérente au métier d’architecte paysagiste. Il précise néanmoins, s’il est besoin de le faire, que c’est toujours la nature qui doit être au centre du jardin et que les autres matières doivent se mettre à son service pour le sublimer.

novembre 29, 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *