Décrochage scolaire : quelles formations alternatives pour vos enfants ?

décrochage scolaire

Le décrochage scolaire touche près de 8% des élèves français. Cette statistique augmente de plus en plus au fil des années et risque de s’accentuer dans les années à venir. En tant que parents, il peut être effrayant ou déstabilisant de se retrouver face à un enfant en décrochage scolaire. Vous ne savez pas toujours comment réagir ou vous ne connaissez pas spécifiquement la cause. Pourtant, le décrochage scolaire peut être dû à un manque de motivation vis-à-vis des cours “traditionnels”. Certains enfants sont plus intéressés par des filières courtes ou professionnalisantes, qui leur permettent de s’affirmer et de découvrir leur passion. Nous allons vous présenter tout cela en détail.

Les formations professionnalisantes : c’est quoi ?

Une formation professionnalisante est une formation où les étudiants ont vocation à se former pour intégrer rapidement le monde du travail, dans un métier ou un secteur d’activité particulier.

Il existe des formations professionnalisantes pour tout âge, des formations “découvertes” pour les collégiens et parfois lycéens, aux formations continues pour les étudiants de l’enseignement supérieur et professionnels.

Les formations professionnalisantes ont l’avantage de diriger les étudiants vers des métiers spécifiques ou des secteurs d’activité qui recrutent, dans un parcours d’étude qui reste relativement court.

C’est une opportunité pour se lancer rapidement dans le monde du travail lorsque l’on est jeune. Entre les stages et les alternances, les formations professionnalisantes permettent d’exercer rapidement sur le terrain et de voir si le métier en question peut convenir à l’étudiant.

Une formation professionnelle est plus motivante pour la plupart des étudiants, surtout ceux en décrochage scolaire, car ils voient un réel enjeu à leur apprentissage.

A contrario, certaines formations peuvent proposer différents parcours de différents secteurs d’activité. Cela peut être intéressant lorsque l’étudiant n’a pas trop d’idées du métier ou du secteur vers lesquels il veut se tourner, mais il vaut mieux rediriger votre enfant vers une formation plus spécifique lorsqu’il connaît ses envies.

C’est un avantage comme un inconvénient : soit une formation “exploratoire” soit tournée vers un métier spécifique. Mais prenez bien en compte les besoins et les envies de votre enfant avant tout.

Les formations les plus courantes et les plus qualifiées

Il existe de nombreux instituts ou établissements qui proposent des formations certifiantes pour les collégiens et les lycéens.

MFR, Bac Pro, CFA… Il y a plusieurs possibilités dans la plupart des régions, mais chaque établissement propose des formations différentes.

Voici un petit récapitulatif des formations disponibles dans les différentes régions :

  • Auvergne-Rhône-Alpes : MFR Auvergne-Rhône-Alpes, CFA de la SEPR, Bac Pro Lycée Etienne Mimard…
  • Bourgogne-Franche-Comté : MFR BFC, Bac Pro Lycée Sainte-Marie, Lycée Agricole St-Joseph
  • Bretagne : MFR Bretagne, Lycée Coëtlogon, MFR Rumengol
  • Centre-Val de Loire : MFR Meung Sur Loire, IFA Bourges, CFA Orléans
  • Corse : Bac Pro Lycée Fred Scamaroni, Bac Pro Lycée Jean Nicoli, Bac Pro Lycée Jacques Faggianelli
  • Grand Est : MFR du Grand Est, Bac Pro Lycée Jeanne d’Arc, CFA Troyes
  • Hauts-de-France : Bac Pro Lycée Saint Roch, UFA Savy-Berlette, MFR Hauts de France
  • Île-de-France : UFA Maurice Rondeau, Bac Pro Lycée Blanche de Castille, Bac Pro Lycée Saint-Aspais
  • Normandie : MFR Lisieux, Lycée agricole Don Bosco, CFA Marcel Sauvage
  • Nouvelle-Aquitaine : MFR de Bressuire Grange, Lycée des métiers d’art Gabriel Haure-Place, Lycée La Ruche Bordeaux
  • Occitanie : MFR Toulouse Nord, Lycée Airbus, Lycée des Métiers Myriam
  • Pays de la Loire : MFR Angers, IRSS Cholet, CFA CCI (Saumur, Cholet & Angers)
  • Provence-Alpes-Côte d’Azur : Lycée Saint-Vincent de Paul, Lycée Professionnel Léon Bramson, MFR Rousset (proche Marseille)

Cette liste est exhaustive et ne présente pas l’ensemble des établissements compétents des différentes régions. Il s’agit d’un ensemble de structures qui ont de bons retours et pour lesquelles vous pouvez vous renseigner pour y inscrire votre enfant.

Mon enfant reste malgré tout en décrochage scolaire : que faire ?

L’option des formations professionnalisantes ne résout pas le problème de votre enfant ? Le décrochage scolaire est un véritable problème qui concerne de nombreux jeunes en France. Il vous reste à essayer plusieurs solutions pour ne pas laisser votre enfant décrocher totalement du système scolaire :

– Parlez-en à l’enseignant de votre enfant et demandez-lui conseil.

– Encouragez votre enfant à travailler avec une personne de confiance, comme un tutorat.

– Soutenez votre enfant dans ses efforts et ne le critiquez pas.

– Informez-vous sur les autres options de formation alternatives non évoquées, comme les classes spéciales ou les programmes de remise à niveau.

– Si vous le jugez nécessaire, consultez un professionnel de la psychologie pour évaluer si votre enfant souffre d’anxiété ou d’un trouble de l’apprentissage.

Le problème peut parfois venir de plus loin que simplement l’ennui lié aux études. Le plus important, dans ce genre de situation, est de recentrer votre enfant vers une activité professionnelle ou un apprentissage qui le stimule.

Nous avons vu qu’il existe de nombreuses alternatives au parcours scolaire « classique » qui peuvent mieux correspondre à votre enfant. Nous ne les avons pas toutes évoquées (programme de remise à niveau, SEGPA et d’autres activités qui peuvent “ouvrir” votre enfant à d’autres possibilités, comme les séjours linguistiques comme nous avons déjà pu l’évoquer), mais vous avez déjà une bonne base pour proposer à votre enfant un parcours qui le stimulera davantage. C’est en découvrant certains métiers ou en se spécialisant dans certains secteurs d’activité (armée, restauration, service à la personne…) que la vocation de votre enfant peut se déclarer.

août 30, 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.